France : le tourisme, c’est trop sérieux pour être confié à un ministre…

Chronique de Gaël de la Porte du Theil, Président d’Interface Tourism

Interface Tourism, agence de communication spécialisée dans le secteur du tourisme, par la voix de son Président, Gaël de la Porte du Theil, appelle non pas à une délégation ministérielle mais à la création d’un Haut-commissariat pour le tourisme. Il met en cause un manque de considération flagrant pour ce domaine, partagé par les exécutifs qui se sont succédé à la tête de l’Etat.

L’avantage d’une telle mesure serait de pouvoir inscrire un travail et une réflexion dans la durée et d’éviter une politisation du sujet. Le constat de la place trop légère accordée au tourisme dans les préoccupations des ministres successifs, pousse ainsi le Président d’Interface tourism à cette proposition. Au soutien de sa proposition il invoque l’industrie du luxe en France, particulièrement dynamique et moteur de tout un secteur et pourtant dépourvue de ministère dédié.

Ce Haut-commissariat placé sous l’autorité directe du Premier ministre se verrait dévolu, en plus d’être un acteur d’impulsion et de développement du tourisme et de son industrie en France et à l’international, à un rôle administratif. Il pourrait alors occuper les fonctions relatives à la délivrance de licences et de labels par exemple, jusqu’alors compétence du ministre délégué au tourisme.

Retrouvez l’intégralité de la chronique ci-dessous :
Tourmag.com